L'économie évolutive

Regard sur les actions thématiques : L'économie évolutive dans un monde post Covid-19

La propagation de l’épidémie du Coronavirus à l’échelle mondiale va très probablement impacter l’économie globale de manière durable à court et long terme. Bien qu'il soit difficile de tracer le chemin vers la normalisation, nous pensons que notre économie évolutive est bien positionnée pour naviguer dans le paysage économique changeant d’un monde post Covid-19 avec son exposition aux 5 thèmes de croissance durable identifiés :

Face à une situation pandémique, chaque citoyen – quelle que soit sa classe sociale – en revient à l’essentiel : comment continuer à se nourrir, se protéger contre la maladie et maintenir ses revenus.

Et c’est là que notre thème « Consommateur connecté » a relativement bien résisté dans cet environnement difficile avec un recueil d'entreprises répondant à plusieurs de ces bases essentielles. Au cours de cette période sans précédent où les gouvernements demandent aux populations de rester chez eux pendant une période prolongée, il apparaît que davantage de consommateurs commencent à acheter des produits de première nécessité via des plateformes de commerce en ligne ; tout en consacrant plus de temps aux réseaux sociaux et aux plateformes vidéo en ligne, entraînant une plus grande part de publicité vers ces plateformes. Dans les pays développés, la population s'est également progressivement orientée vers le travail à distance. L'obligation de travailler depuis la maison à l'heure actuelle démontre que la technologie à distance peut être efficace et pourrait même faire partie des habitudes de nombreux travailleurs à long terme. Alors qu’il est important de pouvoir maintenir une certaine cohésion d'équipe tout en travaillant à distance, les logiciels permettant aux employés de travailler plus efficacement pourraient voir leur utilisation augmenter, de même que les solutions de visioconférence.

Tout comme le travail à distance, la pandémie devrait accélérer l'adoption de technologies telles que la surveillance à distance des patients et la télémédecine au sein de notre thème « Vieillissement et mode de vie ». Les hôpitaux font face à un nombre croissant de patients et doivent fournir des traitements pour tous. Nous avons récemment assisté à une hausse de la demande de moniteurs et de capteurs en raison de la pandémie. Des technologies intégrant des capteurs sans fil portable combinées à des modules logiciels permettent des systèmes de surveillance à distance et de notification. Cela permet 1 de réduire le contact physique avec les patients, préservant ainsi le statut de quarantaine, 2 de séparer plus efficacement les patients en surveillant les cas « légers » (en renvoyant parfois les patients chez eux avec un accès cloud) et 3 de fournir aux cas les plus sévères des lits dans des espaces conçus pour des traitements approfondis. La technologie à distance a ainsi apporté une aide considérable comme en témoigne la forte demande des hôpitaux depuis le début de la pandémie. Les systèmes de suivi nouvellement installés devraient rester en place alors que nous assistons également au développement de logiciels qui permettront de renforcer l'offre de surveillance à distance. L’opinion publique sur la santé, les nouvelles technologies et les méthodes de traitement évoluera après la pandémie car ces dernières ont nettement contribué à améliorer l'espérance de vie et ont propulsé les entreprises du thème « Vieillissement et mode de vie » sur le devant de la scène.

Le Covid-19 aura également perturbé les chaînes d'approvisionnement mondiales au sein de notre thème « Automatisation ». A l’avenir, cela obligera les entreprises à repenser leur empreinte manufacturière et leur approvisionnement. Même s'il faudra longtemps pour reconfigurer les chaînes d'approvisionnement mondiales, nous pensons que des investissements marginaux pourraient bien revenir aux États-Unis et en Europe de même que les coûts d’externalisation de la production dans les pays en développement qui deviennent moins attrayants chaque année. Bien que nous ne tablons pas sur des changements au niveau de la distribution, les investissements à venir dans les usines intelligentes connectées impliqueront très probablement un niveau d'automatisation plus élevé, ce qui selon nous, devrait apporter un soutien de long terme à ce thème.

Alors qu'un monde post-COVID-19 englobera un taux de chômage plus élevé à l'échelle mondiale, l'un des moyens les plus faciles pour les gouvernements de soutenir la création d'emplois est de dépenser et stimuler les finances publiques dans le secteur des infrastructures. Dans le cadre de notre thème « Technologies propres », nous pensons que les projets d'énergies renouvelables devraient bénéficier de cette stimulation avec les gouvernements favorisant la transition vers une économie à plus faible empreinte carbone, comme dans les véhicules électriques. En ce sens, la Chine représente plus de la moitié du marché des voitures électriques dans le monde et a prolongé de deux ans les subventions pour ces véhicules, ce qui devrait soutenir la transition. Bien que le soutien aux véhicules électriques soit en retard aux États-Unis, nous pensons que ce changement sera in fine déterminé par l'offre de produits plutôt que par la réglementation.

Pendant les périodes de confinement, les populations au sein des « Sociétés en transformation » sont contraintes d'adopter de nouvelles façons de consommer. Les gens peuvent aimer ce qu’ils ont essayé et ce phénomène pourrait accélérer le développement et les dépenses dans des domaines tels que l'éducation en ligne, l'accès aux soins de santé avec plusieurs millions de consultations médicales par vidéo, la planification financière avec des entreprises proposant des solutions de planification adaptées et persuadant leurs clients d'y investir via les canaux numériques. Une fois la tourmente terminée, la classe moyenne émergente souhaitera continuer de consommer à l’image de certaines entreprises mondiales qui ont rouvert leurs enseignes en Chine.

La force d’investir dans l’économie évolutive réside dans l’ancrage solide de ces entreprises aux tendances de long terme sans se laisser impacter par les événements à court terme. Qu'il s'agisse du résultat d’une élection présidentielle ou des pics de volatilité que nous avons récemment observé, les moteurs à long terme qui soutiennent nos thèmes ne sont pas altérés et peuvent, à l’aide d’une gestion active, générer des opportunités de marché. La population mondiale vieillit irréversiblement, la classe moyenne émergente continue de croître à un rythme soutenu tandis que les progrès technologiques ne cessent de faciliter la consommation en ligne, soutenir la transition énergétique et rendre les usines plus automatisées.

Consommateur connecté

De 2020 à 2025, le marché mondial des logiciels d'accès à distance devrait croître de 16 % par an1

TeamViewer, logiciel à distance Allemand

TeamViewer est une société de logiciels Allemande spécialisée dans l'accès sécurisé à distance pour la surveillance et la gestion d'appareils commerciaux et industriels. Le logiciel englobe divers canaux numériques dont le télécontrôle, le partage de bureau, les réunions en ligne, les webconférences et le transfert de fichiers entre ordinateurs. Le logiciel TeamViewer permet aux entreprises de venir en aide à leurs clients à distance ou de permettre à leur personnel d'être plus efficace en télétravail.

 

Vieillissement & mode de vie

Une surveillance post-opératoire constante permet de réduire de 60 % les opérations de secours2

Masimo, surveillance à distance des patients

Masimo est une société Américaine qui fournit des solutions de surveillance non-intrusives qui aident les équipes soignantes à gérer rapidement et efficacement un afflux de patients. La société propose également des solutions de surveillance à domicile qui assurent un contrôle continu de la santé à distance tout en informant les hôpitaux. Masimo intègre également sa technologie vers des moniteurs et des appareils de marques de premier plan.

Automatisation

Les systèmes de vision traitent d'énormes quantités d'informations en quelques secondes pour rendre les usines et les centres de fabrication plus efficaces. Ce marché devrait représenter 18 milliards de dollars d'ici 20253

Keyence, capteurs Japonais et équipements de mesure

Keyence développe, fabrique et commercialise des capteurs et des instruments de mesure utilisés pour les usines automatisées et des produits de haute technologie. Les produits de la société comprennent des scanners laser, des lecteurs de code-barres et des capteurs à fibre optique. Keyence accroît sa présence sur de nombreux marchés dont l'automobile, l'électronique, la logistique et la robotique.

Technologies propres

Avec une économie attrayante et une politique accommodante, les capacités éoliennes et solaires cumulées à l'échelle mondiale devraient passer d'environ 1 terawatt1 en 2018 à 4 terawatts d'ici 20304

Orsted, éolienne Danoise offshore

Orsted est une entreprise leader dans l'éolien offshore avec plusieurs parcs éoliens en mer du Nord. La société développe de nouveaux systèmes de fondation flottant qui permettent l'installation dans de nombreux sites inexploités à travers le monde, ce qui augmente considérablement les capacités de production. La société exploite l'île de Block aux États-Unis qui a été le premier parc éolien offshore du pays. Elle s'est depuis vue attribuer un certain nombre d'autres développements futurs.

 

Transformation des sociétés

Le marché des services de santé est sous exploité en Inde, avec des dépenses inférieures à 4 %5 du PIB  (contre 17 % aux États-Unis et plus de 5 % en Chine)

Dr Lal PathLabs, diagnostic et tests de santé Indien

Dr Lal PathLabs est la chaîne de diagnostics de marque n°1 en Inde, présent depuis plus de 70 ans dans l'industrie. La société effectue environ 50 millions de tests par an sur l’ensemble du territoire indien. Ses clients sont des patients, des entreprises et des institutions, des prestataires de soins de santé ainsi que des laboratoires hospitaliers et cliniques. Dr Lal est bien positionné sur l'un des segments les plus dynamiques du secteur de la santé indien et dispose d’un modèle intégré à une plateforme informatique pour une expansion du réseau.

 

 

Source

1: Remote Access Software Market, Knowledge Sourcing Intelligence LLP, 2019.

Portrait du site Internet de TeamViewer, relations investisseurs. Titre présenté à titre d'illustration uniquement et ne doit pas être considéré comme un conseil ou une recommandation.

2 : McGrath SP. The Joint Commission Journal on Quality and Patient Safety. Juillet 2016 ; 42 (7) : 293-302.

Image de Masimo Investor Day, mai 2019. Titre présenté à titre d'illustration uniquement et ne doit pas être considéré comme un conseil ou une recommandation

3 : Communiqué de presse Bloomberg, Grand View Research report, mai 2019.

Image : 2019 KEYENCE - Profil de l'entreprise, 2019. Titre présenté à titre d'illustration uniquement et ne doit pas être considéré comme un conseil ou une recommandation

4 : Un Terawatt est égal à mille milliards de Watts.

2 & photo : BofA Merrill Lynch, Global Climate Change Primer, janvier 2020. Titre présenté à titre d'illustration uniquement et ne doit pas être considéré comme un conseil ou une recommandation

5 : Source : Base de données sur les dépenses de santé mondiales de l'Organisation mondiale de la santé, octobre 2017

Portrait : Dr Lal PathLabs Présentation de l'entreprise - février 2020. Titre présenté à titre d'illustration uniquement et ne doit pas être considéré comme un conseil ou une recommandation

Les entreprises citées ci-dessus sont données à titre d’exemple et ne présentent pas un conseil en investissement ou une recommandation de la part d’AXA IM.

Avertissement

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.