Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers

 Que faut-il retenir de la semaine passée ?

Les États-Unis ont été autorisés par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à imposer des droits de douane sur des marchandises d'une valeur de 7,5 milliards de dollars en provenance de l'Union européenne (UE). Cette décision fait suite à un litige commercial vieux de 15 ans concernant des subventions illégales accordées à certains constructeurs aériens. L'annonce selon laquelle ces droits de douane de 25 % entreront en vigueur le 18 octobre a entraîné un mouvement de vente massive sur les marchés, les investisseurs craignant qu'une nouvelle guerre commerciale pèse encore un peu plus sur l'économie mondiale. De son côté, l'OMC a revu à la baisse ses prévisions concernant la croissance économique mondiale pour 2019, qui passent de 2,6 % à 2,3 %.

État du monde

Contre toute attente, l'activité manufacturière chinoise a progressé à son rythme le plus élevé depuis 19 mois, passant de 50,4 en août à 51,4 en septembre selon l'indice PMI des directeurs d'achat du secteur manufacturier calculé par Caixin/Markit. À En revanche, l'indice PMI manufacturier de la zone euro s'est contracté à un rythme record depuis près de sept ans, s'établissant à 45,7 en septembre. L'indice PMI composite, qui comprend les activités de services, s'est replié à 50,1 contre 51,9 en août. Toute valeur inférieure à 50 représente une contraction.

Le chiffre de la semaine

30 Milliards €

L'Italie a présenté un projet de budget " expansif " d'environ 30 milliards d'euros, qui sera soumis à la Commission européenne à la mi-octobre. L'an passé, Rome et Bruxelles s'étaient affrontées, l'Italie ayant présenté un plan de dépenses qui avait été rejeté et qui avait déclenché une procédure de sanctions à son encontre. Le pays affiche une dette colossale de 132 % du PIB.

Éclairage

Le Backstop (filet de sécurité) est un des éléments du projet de traité relatif à la frontière entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande. Son objectif est d'éviter la mise en place d'une frontière " dure " afin qu'il ne soit pas nécessaire de procéder à des contrôles physiques des flux commerciaux en cas de Brexit. La semaine dernière, le Premier ministre britannique Boris Johnson a présenté ses plans concernant le Brexit qui, selon lui, représentent un compromis avec l'UE et qui prévoient notamment la suppression du Backstop. Dans sa proposition, l'Irlande du Nord ferait partie du territoire douanier du Royaume-Uni, distinct de l'union douanière de l'UE.

Prochaines échéances

Parmi les données publiées mardi figureront l'indice PMI du secteur des services et l'indice PMI composite de la Chine, ainsi que les chiffres concernant la production industrielle en Allemagne et l'indice des prix à la production (PPI) aux États-Unis. Le procès-verbal de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed sera publié mercredi, tandis que les États-Unis et la Chine reprendront leurs négociations commerciales jeudi. L'indice de confiance Tankan et le PPI du Japon seront également communiqués jeudi, de même que les chiffres du PIB britannique au mois d'août.

L’investissement sur les marchés implique un risque de perte en capital.

Si vous souhaitez vous désinscrire de cette publication, merci de cliquer ici

Si vous voulez suspendre vos abonnements AXA IM, merci de cliquer ici
Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information. Il ne constitue ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Il a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. 

Ainsi, compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, nous attirons votre attention sur le fait que l'évolution effective des variables économiques et des valorisations des marchés financiers pourrait s'écarter significativement des indications (projections, estimations, anticipations et hypothèses) qui vous sont communiquées dans ce document. En outre, du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document peuvent n’être que partielles. Elles sont susceptibles d'être modifiées sans préavis et AXA Investment Managers n’est pas tenu de les mettre à jour systématiquement. 

Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques, et de marché. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, ont été établi à la date de publication de ce document. 

Les destinataires de ce document s’engagent à ce que l'utilisation des informations y figurant soit limitée à la seule évaluation de leur intérêt propre en considération des stratégies visées. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable expresse de la Société. 

Rédacteur : AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.